Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 septembre 2013 1 30 /09 /septembre /2013 22:35

DSC00053D'aucun auront remarqué en passant sur ce blog, que son auteur avait joué la fille de l'air et laissait aller vers le bas, pour ne pas dire le néant les statistiques de fréquentation et autres indicateurs de fonstionnement. Et bien oui, à mon grand regret (et cela risque de se reproduire) je n'ai plus le loisir, sauf à ne pas dormir du tout la nuit, ni de temps à consacrer à ce blog, qui finalement me sert aussi d'exutoire autant que de journal intime. Personne, parmi mes lecteurs et lectrices habituelles n'ignore les "pépins" qui ponctuent mon existence depuis plus de deux ans maintenant. Alors bien sur, à des degrés divers en fonction des périodes, mais il faut bien avouer que depuis trois ou quatre mois je traverse une zone de très fortes turbulences, zone que l'on peut également qualifier d'environnement des emmerdements maximums!. Encore une fois je ne me vais pas me plaindre puisque j'ai dit assumer cela depuis le début, mais parfois j'ai failli tout simplement fermer définitivement cet espace, et puis au moment de le faire je me suis dit que c'était trop bête.

 

bateau001.jpg

 

bateau004.jpg

 

bateau005.jpg


Donc, et pour commencer, l'état d'avancement de mon Cancer :

Tellement fatigué et usé par les traitements et protocoles de chimio, j'ai décidé de tout  arrêter, y compris les prises de sang et passages de scanner. J'ai expliqué à une infirmière que je faisais un blocage psychologique à tout ce qui touchait l'hopital et les soins associés. Je me voyais dépérir de jour en jour, et j'aurai pu, en étant certain d'être sélectionné, passer un casting sur la libération des camps de concentration, tellement j'étais maigre, et même cadavérique. Depuis quelques semaines je reprend du poids et donc des couleurs qui me font à  nouveau ressembler à un être humain. Je suis aussi beaucoup moins fatigué et mes petites jambes toutes maigrelettes peuvent à nouveau me soutenir et aussi monter quelques étages.

 

coldelalombarde002.jpg

coldelalombarde001.jpg

coldelalombarde005.jpg


ll fallait bien cela pour prendre à bras le corps l'Alzheimer de mon épouse et rester aussi zen que la mignonne petite marmotte ci dessus.... :

Car en effet de ce côté ci du couple c'est là que le bât blesse et qu'il faut agir de façon très urgente. En effet l'accélération des symptomers liès à la maladie a été fulgurante, et maintenant je dois disre que je ne suis plus compéten,t pour m'occuper d'elle au quotidien sans risquer de la mettre (ou de nous mettre) en danger. <l'habillage, déshabillage du matin et du soir sont une épreuve chaque fois renouvelée et de plus en plus compliquée, voire ingérable. Les repas, que j'essaie de servir à heure fixe matin midi et soir pour créer des repères sont trèsvite oubliés et je dois maintenant me tenir près à servir à manger H24 car la demande peut survenir à n'importe quelle heure, y compris la nuit.

Outre ceci, plein de petites choses de la vie de tousles jours qu'il devient impossible de faire, des scènes épouvantables et incompréhensibles à traverser car ne reposant que sur la certitude d'un cerveau malade qui  perd peu à peu toute ses facultés d'analyse et de logique et qui ne peuvent être comprises, et acceptées, que par des gens dont c'est le métier.

 

IMGP0166.JPG


Chacun aura donc compris que la seule solution d'aujourd'hui est un placement en maison médicalisée équipée et estampillée "Alzheimer", ce placement devenant hyper urgent. Le problème qui est posé est la disponibilité des places dans une de ces structures, car comme chacun le sait notre beau pays, est plus prompte à guerroyer en plusieurs endroits de la planète ou à permettre des unions dont tout le monde se fout, plutôt que de construire et équiper de telles strtuctures!... Peut être faudrait il suggérer à nos chers dirigeants de lever un impôts quelqconque ou d'inventer une nouvelle taxe pour trouver le financement.....

Voici donc les raisons qui ont un peu pollué mon univers quotidien, m'empêchant également de faire des photos cet été. je vais essayer de m'y remettre, mais en attendant une période plus calme je ne résiste pas au plaisir de vous livrer quelques clichés du sud est de la France très gentiment envoyés par mon petit frère, que j'embrasse si il venait à passer par là.

Très bonne semaine à toutes et tous.

Paul

Repost 0
23 novembre 2012 5 23 /11 /novembre /2012 18:25

photophore refletsJuste un petit mot à propos de ce traitement "barbare" pour certains et qui fait peur à tout le monde. Il est vrai que simple terme "chimio" fait tout de suite penser au cancer, mais si hier les chimios étaient très dures à supporter il y a encore quelques années (je me souviens notamment de ma première en 2005....), elles sont aujourd'hui beaucoup plus ciblées et induisent beaucoup moins d'effets secondaires qu'avant. Bien sur on perd ses cheveux (pas tout le temps), cela fatigue énormément, mais l'effet indésirable le plus désagréable sont les nausées et la perte d'appétit qu'il faut compenser si on ne veut pas perdre trop de poids, et donc ne pas trop maigrir. Pour ce qui me concerne je péfère une chimio à la pose de "drains radios" qui font énormément souffrir. Et puis je pense que le corps s'habitue aussi à ce traitement et réagit en fonction.La chimio elle ne fait pas "mal" à proprement parler. Bon, on va pas aller jusqu'à dire que c'est une partie de plaisir mais c'est assez rassurant de savoir qu'ils peuvent à nouveau me faire ce traitement, cela veut dire que mon taux de globules blancs est redevenu "acceptable" et que l'infection est donc en voie de régression. J'y vais donc relativement serein, mais j'aurai préféré partir en week end en Bretagne ou sous les tropiques bien entendu..... Ce qu'il faut, c'est du repos, du repos, du repos, et surtout manger quand on a faim et non à heures fixes comme le commun des mortels. J'ai eu tout le temps de prendre mes marques et mes petites habitudes dans cette situation et je n'ai donc pas d'angoisses particulières par rapport à ce traitement. En tout état de cause merci infiniment pour vos soutiens et encouragements.

nov008.jpg

Demain Samedi anniversaire de mon petit fils qui va avoir trois ans, une belle journée en perspective, je ferai un tas de photos, car les dernières que j'ai commencent à dater un peu. Et puis faire plaisir à un enfant, n'est elle pas la plus belle chose du monde? le reste....on y pense plus dans ces moments là.

bonne soirée à tous et toutes

Paul

Repost 0
2 novembre 2012 5 02 /11 /novembre /2012 20:23

Mille fois pardon de vous avoir laissé sans nouvelles...... Je vais à peu près bien mais j'avais des tonnes de choses à faire et beaucoup de couriers à écrire (Impôts, caisse de retraite, organismes sociaux, etc), c'est la raison pour laquelle je n'ai pris le temps de publier un petit article pour vous donner des nouvelles. Je vous remercie de votre indulgence.

Je vais prendre un peu de temps tout à l'heure pour publier un article avec de belles photos envoyées par C.Cerise!.

Bonne soirée à toutes et tous / Paul

isleadam 001

Repost 0
28 octobre 2012 7 28 /10 /octobre /2012 14:17

arbremontsouris 09Finalement, et plus j'avanceen age, plus j'aimerai que les choses de la vie glissent sur moi comme l'eau sur les cailloux d'une rivière. Je m'apercois pourtant que plus le temps passe plus je suis enclin à commenter les choses de cette vie qui me semble aller de plus en plus de travers. Deviendrais je un de ces vieux raleurs que je me suis toujours refusé à devenir? peut être. Il y a pourtant de belles choses qui m'interpellent : Un joli rayon de soleil, une belle odeur de l'air que l'on respire,  le sourire d'une jolie femme dans la rue ou encore les rires des gens attablés à la terrasse d'un café.Jj'envie tellement (jusqu'à en être jaloux parfois!)ces gens insouciants qui semblent ne pas avoir de problèmes (et pourtant, comme tout un chacun ils en ont), tellement ils paraissent joyeux. Les cris des enfants dans les jardins voisins, une belle fleur qui se montre à nos regards, bref toutes ces belles choses de la vie qui me semblent aujourd'hui, sinon innaccessible du moins très lointaines car j'ai toujours à l'esprit cette cochonnerie de maladie, d'une part, et les sollicitations permanentes de mon conjoint, d'autre part, qui me ramènent très vite à une réalité que je ne peuxarbremontsouris 03-copie-1 oublier, même avec la meilleure volonté du monde. Ce que je veux dire, c'est qu'il est impossible pour moi d'être totalement heureux, ne serait-ce que quelques instants durant lesquels je pourai oublier ce cauchemar. Cette nuit, par exemple, j'ai "à peu près" bien dormi. Comprenez par là que je ne me suis réveillé que trois fois au lieu de cinq ou six d'ordinaire.  A chaque fois que je vais dans la cuisine lors de mes errancesnocturnes je regarde la pendule de la cuisine et je constate avec angoisse que les heures passent, que le jour va se lever et que je vais à nouveau devoir prendre sur moi pour répondre à des questions dont je sais très bien que la réponse passera "à la trappe". Vivre cela au quotidien est tout simplement de moins en moins supportable. Demain je dois aller à une consultation à l'hôpital (pour moi). Cela fait une semaine que je le sais et cela fait une semaine que j'ai perdu tout appétit, que je suis "irrité, voire "irritable". Plus j'avance et plus j'ai l'impression de reculer. Il y a encore quelques mois je me rendais à ces consultations l'esprit combatif et conquérant, aujourd'hui j'y vais la peur au ventre, persuadé que l'on va encore m'annoncer une mauvaise nouvelle. En fait le plus terrible dans toute cette histoire c'est que à part dans ces petits articles je ne peux confier mes angoisses et mes peurs à personne! J'ai même fait quelque chose que je me refusais à faire jusqu'à maintenant : j'ai appelé ma soeur ainé (qui me soutient depuis le début) pour qu'elle m'accompagne à cette consultation, ca r je sais que je n'aurai pas la force moale d'entendre ce que je redoute de plus en plus......

Voilà, c'est pas bien gai tout ceci mais j'ai la satisfaction de savoir que derrière cet écran qui est ma seule et vraie fenêtre vers l'extérieur il y a des gens qui comprennent et dont je sais l'amitié et le soutien réel. C'est très important pour moi!

Tout ceci n'est pas bien réjouissant, aussi vais je apporter un peu de lumière et de gaieté en illustant ces propos avec quelques photos de Nicole M. pour donner un peu de couleurs à cette grisaille intellectuelle.

nicoleM_011.jpg

nicoleM_014.jpg

nicoleM_016.jpg

Repost 0
21 octobre 2012 7 21 /10 /octobre /2012 18:17

cc022.jpgNous sommes nombreux à aimer écrire, nombeux à aimer faire passer  émotions et sentiments, via ce  moyen d'expression fabuleux qu'est l'écriture. D'ailleurs n'est ce pas là, une des  raisons de notre présence sur nos Blogs?. Pour beaucoup, l'écriture s'accompagne de photos, et pour quelques uns il s'agit d'exprimer uniquement au travers des mots un état d'esprit, un commentaire sur un évènement particulier, ou tout simplement pour évacuer une angoisse ou exprimer une joie intense. Des textes bruts souvent très forts, toujours intéressants.

Mais écrire n'est finalement pas aussi facile que cela. Quel adolescent n'a pas, un jour, décidé "d'écrire un livre"? beaucoup y pensent mais peu mettent ce projet à éxécution et encore moins le mène à terme.

faire passer une émotion au travers d'un texte, d'une phrase n'est pas chose aisé, un mauvais choix de mot, une construction aléatoire et ce que l'on ressent soit même ne passe pas au travers de ces mots. Il m'est arrivé comme certainement bon nombre d'entre vous, de laisser tomber un bouquin, simplement parce que, après quelques pages, je n'étais pas parvenu à "rentrer dedans". Il m'apparaît évident aujourd'hui que c'est la question que chaque auteur doit nécessairement se poser quand il se trouve devant une page blanche.

Un certain nombre d'entre vous ont lu le récit que j'ai écrit de mon premier cancer, macc008.jpg façon de l'aborder de le combattre pour finalement arriver à le vaincre. Ce qui me semblait évident il y a encore quelques années, sur la façon de narrer cette "aventure" m'apparaît aujourd'hui, après relecture, comme quelque chose de beaucoup moins aisé qu'il n'y parait.

Lorsque j'ai eu terminé, à l'époque,  la rédaction de ces pages, l'idée m'est venue de proposer ce témoignage à plusieurs éditeurs (une petite vingtaine en fait). Je n'ai bien sur reçu que des réponses négatives avec des excuses plus ou moins sincères (en dehors de la ligne éditoriale de la maison d'édition, pas intéressès, etc...). Tout ceci était avant mes soucis d'aujourd'hui, lesquels pourraient fort bien continuer ce manuscrit, qui mérite d'être construit autrement autant dans la forme que sur le fond.

cc026.jpgJ'ai donc décidé, sur les conseils de certains d'entre vous, de revoir entièrement "mon histoire" et d'y intégrer les derniers évènements de cette vie, qui décidemment me donne bien du souci!. Je mesure fort bien l'énormité de la tâche, mais je vais essayer..... nous verrons bien si j'ai le temps.... et/ou le courage d'aller au bout.

Puisque je dispose, grâce à Claire, de photos non encore publiées, je me permet d'illustrer cet article avec celles-ci (pour les obtenir en grand format, cliquer sur chaque photo)

Très bonne fin de week end à tous et toutes. Paul

cc027.jpg

Repost 0
12 octobre 2012 5 12 /10 /octobre /2012 15:00

bougie 02Pourquoi je dis cela? et bien parce que je croyais que mon cas (ou mon expérience au choix) était, sinon unique, du moins un peu exceptionnelle. Un couple avec un cancer d'un côté et un Altezheimer de l'autre, je pensais que c'était quelque chose d'un peu "beaucoup".

Je m'aperçois, à la lecture de vos commentaires que beaucoup d'entre vous sont confrontés à ces horreurs, de façon séparées, soit, mais la maladie est quand même là et c'est là tout le problème. Il y a même des gens qui sont confrontés aussi à Alzheimer et/ou au cancer et qui préfèrent, par discrétion et par choix (que je respecte complètement) ne pas en parler. Car en fait tout est là !!! faut il exposer sur la place dite "publique" des choses qui finalement font intimement partie de la sphère privée? Je crois que sur ce point, et tant que l'on n'est pas confrontée à ce genre d'épreuve, on ne peut porter aucun jugement; juste respecter la volonté de l'intéressé(e).

Je me rend compte que beaucoup d'entre vous, sont, ou ont été, par un conjoint, un papa, ou une maman; un aieul ou une aieulle, confrontés à cette horreur. Ce qui ressort de tout ceci ce sont deux choses :

1 - On est jamais prêts à affronter ce genre d'épreuve

2 - Ceux qui l'ont été ou dont le métier fait toucher du doigt le quotidien des "accompagnants", sont toujours prêts à aider et à conseiller ceux qui découvrent les difficultés insondables des autres et liées à cette maladie.

Le cancer, tout le monde connait! les  protocoles sont lourds, invalidants parfois, épuisants  toujours, mais on peut gérer si l'on est en accord avec soi même, la maladie, ce qui est mon cas. Je sais que mon espérance de vie est réduite, mais chaque jour qui passe est un jour gagné et qui permet de remplir la case "espoir". Il y a parfois, et de plusbougie 01 en plus des issues, des rémissions, bref des portes de sortie. Je l'ai vécu lors de mon premier cancer de la gorge pour lequel je suis considéré aujourd'hui comme "guéri" (il ne s'agit pas d'une rémission mais d'une véritable guérison).

Alzheimer est une autre chose. c'est une maladie insidieuse, qui parfois ne se voit même pas quand on approche l'être qui en est atteint (jusqu'à un certain point quand même). Cette destruction insidieuse des facultés de la mémoire cognitive et immédiate ne se voit pas physiquement (les cancéreux ont des signes qui ne trompe,nt pas : maigreur, perte des cheveux liée à la chimio, cernes, teint verdatre, etc......, rien de tout cela chez les "Alzheimeriens".

J'avoue d'ailleurs avoir eu beaucoup de mal à franchir le pas et à amener mon épouse à faire des examens, alors que je me rendait bien compte que "quelque chose"  n'allait pas bien, et je n'osais mettre un nom sur ce que je prenais alors pour de la distraction ou de la simple fatigue, comme tout un chacun peut en ressentir parfois avec des signes analogues, mais qui ne durent pas. Comment je me suis rendu compte?... tout simplement un soir quand ma femme au moment de se coucher venait tout simplement de se changer et de mettre une tenue comme si elle allait sortir faire la fête!!! et puis aussi elle qui passait des heures à se pomponner et à se faire belle(elle n'en avait pas besoin elle EST belle!!) et a tout à coup cesser de faire sa toilette et se laissait aller. galets 02constat terrible de cet instant qui fait d'une femme hyper coquette, en quelqu'un qui se laisse aller à la dérive mais vous affirme, la main sur la bible, que vous vous trompez!!!..... Se laver les cheveux devient une épreuve, et sest source de conflits, etc, etc....

Tout ceci pour dire que les signes sont là parfois et que l'on se refuse à les voir, jusqu'au jour où l'on est bien obligé d'agir, simplement pace que les autres eux voient ce que l'on veut se cacher le plus longtemps possible.

L'accompagnement fait partie du traitement, la douceur et la patience sont les maîtres mots d'une assistance efficace, mais faire face à cela quand on a aucune formation, cela relève de la quasi impossibilté  : je vais faire face, parceque je sais faire et que je suis le plus fort et le meilleur !! Par exemple, durant la durée de rédaction de cet article, ma femme est venue me voir quatre fois pour me demander si j'étais OK pour aller faireheure tourne un tour au champ de Mars, et si il y avait bien  l'émission "master chef" ce soir.... (c'était hier soir.....). Il a fallu aussi changer de chaîne deux fois (l'usage de la télécommande est devenue une chose trop "technique pour elle), etc....

Sans que cela devienne une obsession il faut bien surveiller son entourage à partir d'un certain age et agir dès les premiers symptômes, ce que je n'ai pas fait. Cela n'aurait sans doute rien changé, mais peut être aurais je pu limiter certaines choses.

Maintenant nous allons prendre la voiture et aller faire un tour dans Paris, peut être pendrais-je mon APN, mais j'avoue que en ce moment je n'ai pas trop envie de faire de la photo.

Bougie 17Merci de m'avoir lu jusqu'au terme de ce long discours. Faute d'avoir pu éviter ce cauchemar, si je peux aider à la compréhension  d'autres qui sont dans une situation similaire j'en serai très heureux. Vous pouvez m'envoyer des mails (certain(e)s le font déjà pour échanger, simplement des avis et comparer des expériences ou solutions.

Merci à tous de votre soutien et je promet de faire le maximum pour vous proposer des photos inédites de Paris dans quelques jours..... juste pour penser à autre chose, et redonner un sens à la vie de tous les jours. Elle est belle cette vie, et croyez moi elle vaut la peine d'être vécue intensément!!

Paul

Repost 0
10 octobre 2012 3 10 /10 /octobre /2012 19:45

chatou arbre grappejaunesBonsoir,

En préambule je demande l'indulgence de Lady Marianne pour avoir utilisé en titre de cet article le titre de son blog. si cela la gène qu'elle me le fasse savoir et je ferai la correction qui s'imposera.

C'était, il y a quelques jours, la journée nationale de lutte contre la maladie dAlzheimer. Beaucoup doivent se dire : "mais à quoi cela sert il de faire des journées de cet ordre?", d'autres ne se sentent certainement pas, et à juste titre concernés par cette horreur. Oui je dis bien horreur car quand cette maladie touche un de vos proches, c'est toute votre vie qui bascule du côté obscur (pour paraphraser une célèbre réplique d'un film culte).

Vous savez tous et toutes que je suis soigné en ce moment pour un cancer, maladie que j'assume complètement. je n'ignore nullement la lourdeur des traitements ni l'issue souvent fatale liée à cette maladie, laquelle peut hélas atteindre n'importe qui, et pîre encore... à n'importe quel age.

Pourquoi je vous parle d'Alzheimer?, et bien parce qu'il se trouve qu'un de mes prochesarbrefleurs 001 est atteint de cette maladie, diagnostiquée depuis un peu plus de six mois. A cette annonce, et en plus de ce que j'ai moi même, j'ai eu l'impression que le ciel me tombait véritablement sur la tête.  Personne, je dis bien personne, n'est préparée à vivre une telle épreuve, surtout quand elle touche un des membres de votre famille des plus proches.

Au début (avant le diagnostique) on se dit : bof, c'est pas grave, juste un peu d'étourderie, de fatigue.... et puis un jour on s'aperçoit que la personne en question ne se souvient plus de son nom de jeune fille, du nombre d'enfant qu'elle a eu, et ne sait plus se servir de la télécommande de la télévision ou d'un téléphone, portable ou non. La mémoire immédiate ne fonctionne plus. Comme l'on dit plus populairement : on imprime plus!!

Le réflexe dans ces cas là est de consulter des spécialistes en gériatrie et/ou Psychiatrie qui confirment généralement les craintes que l'on avait. Défaut de la mémoire immédiate, pertes de repères et angoisses sévères faisant perdre la totalité des moyens. Ce qi est "bizarre", c'est que les "vieux" souvenirs restent intacts eux, mais ceux qui s'effacent sont les plus récents, un peu comme une commode dont on ouvrirait les tiroirs et que l'on viderait en commençant par le haut.

Notre pays est terriblement en retard par rapport au vieillissement de la population, de fait plus souvent atteinte de cette affection dégénérative qu'une population jeune. Les places en institutions spécialisées font crtuellement défaut et quand il y en a elles sont si onéreuses que toute la famille est obligée de "cotiser" pour protéger et placer la personne malade. Je parle là de 3 000 € / mois en moyenne.

crocus 01Il existe bien entendu des aides telles que l'APA (Assistance de Perte d'Autonomie), qui varie en fonction du niveau de handicap constaté, et d'autres de maintien au domicile, sachant que plus longtemps une personne atteinte de cette maladie reste chez elle mieux elle se porte (c'est une façon élégante de dire qu'elle est mieux chez elle que dans une maison dite de "retraite"). Par ailleurs la plupart des gens placés das ces institutions ont une espérance de vie réduite, car hors des repères qui ont jalonné leur vie. La dégradation est alors très rapide et irréversible.

L'espérance de vie d'une personne atteinte d'Alzheimer et de 6 à 8ans (du moins c'est ce que j'ai pu glaner sur le web au cours de mes recherches) à partir du moment où la maladie est détectée (estimation). Il n'existe aujourd'hui aucun traitement pour faire cesser l'évolution de la dégradation du cerveau; au mieux on peut retarder cette évolution et la rendre plus douce, mais à ce jour il n'existe aucun traitement miracle qui puisse amener à une guérison. Il faut donc se préparer au pire dans des délais relativement courts. 

Imaginez l'état d'esprit de quelqu'un qui doit se soigner de son côté et qui doit par ailleurs faire face quotidiennement à cette autre affection qui touche la personne la plus proche qui soit. C'est mon cas aujourd'hui et la personne atteinte est mon épouse.  Quelqu'un me demandait récemment si je dormais bien (comprenez si je faisais des nuits complètes), je vous laisse deviner les nuits que je passe...... cela doit faire maintenant plus d'un an que je n'ai pas fait de nuit sereine, étant debout trois à quatre fois/nuit à errer comme une âme en peine dans l'appartement. au mieux je vais surfer sur le web et quand j'ai le courage je visite un peu les blogs....

Bizarrement ma propre maladie est passée au second plan et me parait beaucoup plus "supportable" depuis que je sais mon épouse atteinte de cette affection, la seul chose qui m'importe étant son confort et son bien être. En effet, à ce jour, j'ai beaucoup de mal à accepter cette forme de malédiction qui semble vouloir s'acharner sur nous, car je pense n'avoir rien fait pour mériter une telle "punition".

Pourquoi j'en parle?, d'abord parce que cela me fait du bien, et ensuite parce qu'il est trèsmontsouris expl005 dur de tout garder. certains pourront peut être trouver cela indécent, sachez que je comprendrai très bien. Le web est un espace d'échange, et derrière les fleurs qui sont ce que la nature fait de plus beau, il y a d'autres choses que la nature a complètement raté, et les problèmes de santé en font partie, tout au moins certains.

J'ai longtemps hésité avant d'écrire cet article que j'ai corrigé moultes fois avant de le publier, mais je connais votre bonté et votre indéflectible moral pour soutenir les gens dans l'embarras. Je sais que mon propos ne choquera que celles et ceux qui ne veulent pas voir cette forme de réalité, et qui comme l'autruche mettent la tête dans le sable. c'est parce que vous n'en faites pas partie que j'en parle aujourd'hui, sans aucune censure. Je ne sais pas de quoi sera fait mon avenir, peut être que ce sera moi qui partirai le premier, peut être pas. De toute manière nous avons, l'un comme l'autre une espérance de vie pour le moins réduite, que nous allons nous attacher à rendfre la moins désagréable possible.

Il existe dans la blogosphère des gens qui ont un coeur gros comme ça et qui ne demandent qu'à aider. plusieurs (pas forcément issus d'OB) m'ont proposé de m'aider. Je profite de ce "petit mot" pour les remercier du fond du coeur car ils sont souvent de bon conseil.

Je ne veux pas être plaint car je ne suis pas à plaindre et je sais qu'il y a beaucoup plus malheureux que moi, simplement le seul fait de "vider" le trop plein d'une certaine amertume accumulée tout au long de très longues semaines, fait un bien énorme. Je ne souhaite à personne, même à mon pire ennemi, de vivre de tels moments car ils sont similaires à l'enfer, lequel existe bien, je suis en sa compagnie tous les jours.

rouge 04Gardez vous en bonne santé je vous en supplie, c'est un bien énorme dont nous n'avons pas conscience. Profitez de la vie et des bons moments sans vous focaliser sur les problèlmes annexes qu'ils soient politique, sociaux, ou personnels. Riez, bougez, admirez les paysages que notre beau pays vous offre, ne vous laissez pas emporter par la colère ou par je ne sais quelle frustration inutile autant que futile. Bref en deux mots soyez heureux, comme j'essaie moi même de l'être malgré tout ceci. Il m'arrive encore de rire, de jouer avec mes petits enfants, d'apprécier un beau coucher de soleil ou un joli massif, et de trouver de vrais trésors sur vos blog. 

Je sais aussi que certains d'entre  ous ont aussi des problèmes de santé. pour ceux que je connais "virtuellement", mes pensées les accompagne de façon journalière et j'aimerai tant leur apporter tout le réconfort du monde. Notre vie, va et vient, certaines vies se déroulent sans accrocs (heureusement!!!!), d'autres non. C'est ainsi et personne n'y peut rien. La seule solution est de faire face aussi longtemps et sereinement que possible.

En guise de conclusion, et si je peux me permettre : Je vous embrasse et vous témoigne toute ma reconnaissance et ma sympathie. / Paul.

Compte tenu de qui précède, vous comprendrez par ailleurs que mes publications d'articles seront, dans le futur, moins régulières que par le passé. Mais ce n'est pas parce que je ne donne pas de nouvelles que ca ne va pas..... c'est juste que je ne suis plus maître de mon temps libre.

Repost 0
18 septembre 2012 2 18 /09 /septembre /2012 17:50

 - Ce Blog a un peu plus de deux ans (06 Août 2010) ;

- Je suis né le 10 juin 1949 et j'ai aujourd'hui, à cet instant : 10649 commentaires (et autant de réponses à une ou deux près). Hasard des chiffres...

- J'ai publié 882 articles dont 347 sur les fleurs et 40 sur la Bretagne

- 74 273 pages ont été vues par 21 450 visiteurs

- Mon blog Rank oscille entre 70 et 80 (avec des petits creux quand je suis absent!)

avis pause

Un grand merci à tous mes lecteurs et lectrices dont beaucoup sont devenu(e)s des ami(e)s virtuels(lles) avec qui j'apprécie beaucoup d'échanger. J'ai ainsi pu découvrir toute la richesse des publications des uns et des autres dans des domaines aussi divers que variés. La blogosphère est pleine de talents insoupçonnés et de gens adorables qui ne se prennent pas la tête (ca j'adore!!) et ont un coeur gros comme ça.

A tous et toutes encore un grand merci et longue vie à vos blogs que cela soit sur OB ou ailleurs!!

Paul

fontaineoiseaux 01

Repost 0
27 août 2012 1 27 /08 /août /2012 15:12

halloween 09Il se peut que, pour diverses raisons essentiellement lièes à ma santé un peu défaillante, ce blog se retrouve en "pause" ces prochains jours . La durée de la pause je ne sais pas, cela dépend si ils me gardent à l'hôpital ou me permettent de rentrer chez moi en régime HAD (HAD= Hôpital A domicile). J'ai en effet subi l'un des effets secondaires les plus ennuyeux pour moi de la chimio, qui est une infection avec apparition d'un abcès. Pour le commmun des mortels ce n'est déjà pas drôle mais pour moi c'est carrément problèmatique. 

Ne soyez donc pas étonnés si vous constatez une baisse de fréquence des mises à jours et de nouveaux articles, mais profitez de l'occasion pour aller voir les premiers publiés dans les tréfonds de la mémoire d'OB (c'est ainsi que je procède pour les blogs "en pause", et on découvre parfois des trésors! )

Il va sans dire que je ne vous laisserai pas sans nouvelles autant que faire se peut, si je suis chez moi cela sera beaucoup plus pratique bien entendu.

Merci encore de votre fidélité et de vos mots toujours gentils, j'en ai bien besoin en ce moment.

Bien amicalement à vous tous et toutes, et de grosses bises amicales à toute la gente féminine qui me fait l'honneur de fréquenter ces pages.

Paul

villennes 07

Repost 0
9 août 2012 4 09 /08 /août /2012 13:12

bougie 02Deux ans!!! qu'est ce que deux années dans une vie? deux ans que ce blog existe, créé un jour de spleen, un matin sur cette simple idée : "tiens, et si je créais un blog pour publier mes photos puisque je ne peux plus jouer au golf en ce moment?". 

J'avais créé quelques temps auparavant un autre blog qui ne traitait que du golf, et que contraint et forcé j'avais laissé un peu de coté, comme idée de départ : rien d'autre que le plaisir de faire partager au plus grand nombre ma passion pour la photo, compte tenu des évènements liés à ma santé un peu défaillante. J'ai bien entendu parcouru la blogosphère pour éviter de faire un doublon qui pourrait entrer en concurrence avec des blogs déjà existants et je me suis aperçu que la photo était un thème récurrent sur OB. Il fallait trouver une "spécialité" qui sorte un peu des sentiers battus et comme je suis un amoureux des fleurs et de la nature je me suis lancé sur le sujet, sans savoir si celaorange 06 plairait ou non. Quoi qu'il en soit cela valait la peine d'essayer, et puis au pire cela me ferait passer un peu de temps. De fil en aiguille et de photos en photos je me suis aperçu, à ma grande surprise, que le sujet intéressait, et qu'il y avait un public potentiel pour venir voir mes photos. Restait à me faire un peu connaître pour pouvoir échanger des avis et commentaires et j'ai alors commencé à faire ce que fait (du moins j'imagine que c'est comme cela qu'il faut faire ) la plus grande majorité des bloggueurs : Visiter les blogs traitant du sujet et m'intéresser à leurs publications. J'ai été très étonné par la richesse, la qualité, et la diversité des photos présentées dans des domaines aussi divers que variés. 

Définition d'un nom de domaine, abonnement à l'option "premium" d'OB (je pense à tort ou à raison que c'est le passage obligé pour pouvoir créer un blog de qualité).

Deux ans plus tard, Photos paul.com flirte avec les 10 000 commentaires, pour 837 articles publiés,  un Blog rank qui oscille entre 65 et 79, et 47 abonnés à ma newsletter, sans oublier les 62 blogs qui ont rejoint la communauté "Fleurs" que j'ai le plaisir d'administrer. Au début de l'année, j'ai du m'absenter quelques temps pour être opéré, et rodin 009cette absence s'est prolongée au delà de ce que je pensais. Quelle ne fut pas ma surprise de voir que, en mon absence, de très nombreuses personnes que je ne connaissais que par commentaires interposés avaient pris fait et cause pour moi et me soutenaient dans cette épreuve, il faut bien le dire, particulièrement pénible et douloureuse pour moi. Ce fut un véritable ballon d'oxygène qui m'aida beaucoup dans mon combat contre ce crabe qui était en train de me bouffer de l'intérieur. J'irai même jusqu'à dire que ce soutien m'empêcha de sombrer. Soyez en encore aujourd'hui remerciés, puisque en ce moment je vais beaucoup mieux, même si je n'en ai pas terminé avec l'hôpital et les traitements liés à ma maladie. Je ne connais "physiquement" aucun d'entre vous, et pourtant il me semble que l'on se connait, et que l'on se fréquente en tant qu'amis depuis des années. Magie du Web dans ce qu'il a de meilleur et de plus convivial même virtuellement.

C'est donc avec un réel plaisir et une véritable reconnaissance que je vous invite à souffler avec moi les deux bougies de ce blog, dont j'espère vivement qu'il aura encore de très beaux jours devant lui. Bises à toute la gente féminine qui me fait l'amitié de converser avec moi, et toute  mon amitié sincère à la gent masculine qui fait de même.

Merci à vous de permettre à ce blog d'exister, et en même temps de nous rapprocher.

Paul

Repost 0

Présentation

  • : http://photos-paul.over-blog.com
  • http://photos-paul.over-blog.com
  • : Photos "instantanées" de notre belle nature et de quelques jolis endroits de l'hexagone.
  • Contact

Bienvenue sur Mon Blog Photos

          Bonjour, Paul est mon "pseudo" et aussi mon prénom. 62 ans, retraité, Grand père de deux petits enfants qui sont le soleil de ma vie, j'habite Paris dans le XVème arrondissement. La photo est une toute nouvelle passion, à laquelle je m'adonne avec  une frénésie presque compulsive. Amateur autodidacte j'essaie de faire partager au plus grand nombre possible ce que la nature nous offre de plus beau et que nous ne voyons pas toujours. J'utilise pour ce faire, un réflex canon EOS 450D.

      Les photos de ce blog sont ma propriété, il est donc interdit, sauf autorisation de ma part, de les copier, reproduire, imprimer et utiliser pour quelque motif que ce soit.

brassens fleur orange     biches evreux 003     cygne noir02     tourterelle     coucher soleil 01

Vous pouvez également consulter le Blog que je suis en train de construire "au cas où". Attention ! Ce nouveau Blog est uniquement en "test", le blog de référence restant le Blog publié sur OB (ce qui ne vous empêche nullement de donner votre avis si vous le souhaitez, bien entendu! Bonne journée / Paul


Recherche

Archives